top of page

Restaurations de fin de pratique


Les restaurations de fin de stage sont essentielles à votre santé et votre bien-être. Associées à la famille des massages, elles permettent de dissiper les effets de la pratique, un peu comme le font les étirements dans une pratique sportive classique. Dans notre école, nous employons couramment une routine avec partenaire, dont l'efficacité est facilement ressentie par chacun. Mais comment fonctionne-t-elle ? Voici quelques explication sommaires.


Partenaire sur le ventre, nous commençons par travailler sur les points Shu. Ce sont des points du méridien de la Vessie situés sur le dos, à 1,5 cun latéralement par rapport au centre de la colonne vertébrale (Vaisseau Gouverneur). En MTC, chacun de ces points se rapporte à un organe interne. Des réactions anormales type douleur, sensibilité, engourdissement peuvent être ressenties sur chacun de ces points si des conditions pathologiques affectent les organes correspondants. On peut ainsi utiliser ces points comme éléments de diagnostic de dysfonctionnements induits par la pratique, et comme moyen de les résorber. Au-delà de cette vision énergétique MTC, l'action du Kyusho sur le système nerveux et musculaire entraine des réactions en chaine jusqu'au système nerveux central, y compris depuis des points très distaux (mains, doigts, pieds...). Ces points Shu seront donc usuellement perturbés en réponse à ces sollicitations multiples pendant le stage (à plus forte raison suite à l'attaque directe sur les points Shu eux-mêmes et aussi suite aux Tuité). Les massages du dos, le long de la colonne vertébrale, permettent donc de détendre et résorber les effets de la pratique. Plusieurs modalités d'action sont utilisées, que nous ne détaillerons pas ici, l'apprentissage devant se faire en stage pratique.


Toujours sur le ventre, nous engageons ensuite une pression profonde double sur les points Rte-21 (RP21) de chaque coté du tronc. Cette sollicitation permet de réduire l'effet général de courbature qui pourraient faire suite au stage (tensions musculaires, choc,...). Elle entraine aussi un boost d'énergie et tonifie la rate. Le point Rte-21 est réputé réguler le qi, le sang, renforcer les tendons et les articulations et relaxer la poitrine. C'est pourquoi, ce point est également utilisé dans la routine énergétique de base de notre pratique autonome (cf. Mouvement Présent).


Le partenaire sur le dos, nous massons ensuite gentiment les points du Vaisseau Conception, sur la ligne centrale du buste, depuis la zone sous claviculaire (VC21) jusqu'au pubis (VC2). Le VC fait partie des 8 vaisseaux extraordinaires, ou merveilleux vaisseaux, qui diffèrent des 12 méridiens car ils n'appartiennent à aucun organe interne. Le VC est considéré comme la réunion de tous les méridiens yin (poumon, rate/pancréas, coeur, rein, péricarde, foie). Le massage permet également de favoriser la circulation énergétique dans le circuit VC/vaisseau gouverneur (VG, gouverneur de tous les méridiens yang, indirectement traité par les massages Shu du dos précédemment). Ce circuit central a donc une action sur l'ensemble des méridiens. C'est la petite circulation ou orbite microcosmique aux effets et enjeux multiples. L'ordre des points indiquant le sens de circulation de l'énergie, nous notons que le massage s'effectue en sens inverse de la circulation de l'énergie dans le méridien. La logique est ici de commencer par libérer l'énergie en fin de circuit, pour éviter une obstruction/surcharge temporaire.


Puis nous pressons fortement Rte-6 et Pé-6 en opposé simultanément. Rte-6 est un point couramment utilisé dans les attaques de jambe du Kyusho. Il est le point de croisement des 3 méridiens yin du pied (Rate, Foie, Rein) et est très important dans la régulation des troubles du Réchauffeur Inférieur. Rte-6 est réputé tonifier la Rate et l’Estomac, éliminer l’Humidité, nourrir le Sang et le Yin et calmer l’Esprit (shen). Pé-6 libère la poitrine, harmonise l’Estomac, calme nausées et vomissements, et apaise l’Esprit (shen). Il ouvre le méridien du péricarde avec action rétroactive sur le méridien du coeur et stimule l'humeur et traite la dépression (on cherche à vous rendre content d'être venu). La stimulation simultanée et croisée influence le haut et le bas du corps, et le côté gauche et droit à la fois par dissymétrie.


Enfin on presse fortement le point intersoucilier, hors méridien HM1 ou M-HN-3 selon les sources (intang), qui calme l’Esprit (shen - encore) et le Vent (interne), soulage la douleur, les céphalées, les éblouissements et les vertiges. C'est un point couramment utilisé pour harmoniser d'une manière générale, ce que nous ressentons immédiatement sous la forme d'un apaisement global.


Bien d'autres routines sont possibles, tout comme il est possible d'enrichir la routine présentée ici. Quoi qu'il en soit, afin d'optimiser l'effet de cette dernière, une autre technique est censée avoir été réalisée au préalable. Laquelle à votre avis ? 

156 vues5 commentaires

5 Comments


Rémy Cailleretz
Rémy Cailleretz
Oct 07, 2019

1 point pour Nicolas ! Donc on prend le temps de faire les N1 partout où ça pique avant ces restaurations de fin de pratique...

Like

Afin d'optimiser la routine de restauration de fin de pratique je pense qu'il faut que les restaurations N1 soit effectuées correctement ( selon le retour du partenaire ) tout au long du stage.

Like

;-)))

Et encore, il semblerait que quelques moments après la mort, la moelle épinière réagisse encore aux stimuli, le fameux « signe de Lazare » ;-))

Like

Rémy Cailleretz
Rémy Cailleretz
Sep 29, 2019

Ah oui. Il faut être encore vivant, à minima.

Like

La technique préalable est de ne pas (trop) s’être fait « démonté » par son partenaire durant le stage non ? ;-)

Like
bottom of page